+
Damien Ledda
Gérant Actions Europe

Lonza, un leader de la sous-traitance biopharmaceutique

Une croissance régulière grâce à une présence dans des segments porteurs, au bon moment. 

Lonza Group est une société suisse fondée en 1897, spécialisée dans les services de R&D et de production en sous-traitance pour l’industrie biopharmaceutique (à savoir le CDMO, un marché global estimé à environ 45 milliards de dollars par le géant américain Thermo Fisher). Le groupe rhénano-valaisan possède actuellement deux divisions :

1) Lonza Pharma, Biotech & Nutrition (“LPBN” aux revenus de 4,2 Mds CHF pour 33% de marge d’EBITDA en 2019)

2) Lonza Specialty Ingredients (“LSI” aux revenus de 1,7 Mds CHF pour 18% de marge d’EBITDA en 2019)

Une cession de cette deuxième division, appartenant au secteur chimique et donc relativement cyclique, devrait probablement avoir lieu au Q1 2021 dans une logique de rationalisation industrielle et financière, du fait d’un manque de synergies entre les deux grandes unités du groupe. Pleinement recentré vers le domaine de la santé, les perspectives de croissance de Lonza sont significatives pour, a minima, les trois à cinq prochaines années. En effet, les acteurs du secteur pharmaceutique ont un recours croissant aux CDMO afin de réduire leurs coûts fixes, simplifier la supply chain et diminuer les risques réglementaires. Le groupe de sous-traitance travaille ainsi autant avec de grands laboratoires tels que Roche, AstraZeneca et Sanofi, qu’avec des biotechs en leur mettant à disposition des moyens de production (à ce titre, un partenariat de 10 ans a été conclu avec Moderna pour la production de leur vaccin contre la Covid-19). Lonza bénéficie ainsi de la croissance structurelle du secteur sans prendre de risque sur le succès d’une molécule spécifique. In fine, l’accélération des capacités de production devrait renforcer le leadership du groupe dans les segments d’activités les plus attractifs. Nous nous attendons donc à une croissance annuelle moyenne du chiffre d’affaires de l’ordre de 7 à 9%, impliquant des bénéfices par action en progression de 10 à 12% par an pour la période 2021e-2025e. Une amélioration progressive du retour sur capitaux investis (ROIC) devrait également contribuer à soutenir les multiples de valorisation actuels.

À noter enfin la prise de fonction en novembre 2020 d’un nouveau CEO, Pierre-Alain Ruffieux, précédemment en charge des opérations techniques pharmaceutiques chez Roche. Présente dans le fonds Galilée Innovation Europe depuis 2018, Lonza demeure une forte conviction de notre équipe de gestion.

[1] Les valeurs citées dans le document reflètent l’analyse et les convictions de l’équipe de gestion, lesquelles peuvent évoluer dans le temps.
[2] La présence en portefeuille des sociétés n’est pas garantie dans le temps au regard de l’évolution des analyses menées par l’équipe de gestion.
[3] Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat, ni une recommandation de vente des titres ou des OPCVM cités.
[4] Les performances et volatilités passées ne présagent pas des performances et volatilités futures et ne sont pas constantes dans le temps.
[5] L’investissement en actions présente des risques de perte en capital et n’est pas garanti dans le temps. Il est fortement recommandé de se rapprocher de son conseiller financier avant toute décision d’investissement.

Le fonds à découvrir

Galilée Innovation Europe

Une sélection de sociétés européennes résolument tournées vers l’innovation

Éligible au PEA et à l’assurance-vie, Galilée Innovation Europe est un fonds d’actions européennes de grandes et moyennes capitalisations, dont le processus d’investissement repose sur une analyse fondamentale à long-terme des entreprises.